Les 2 villes ou il faut investir en Europe

Les 2 villes ou il faut investir en Europe

À ce jour, bon nombre d’investisseurs se lancent au démembrement de propriété pour disposer plus de ressources financières. Pour limiter les risques, il s’avère essentiel de bien choisir le pays où placer des capitaux.

Budapest et Varsovie figurent parmi les villes les plus prisées pour s’engager dans ce type de secteur d’activité.

investir en Europe : Budapest

Cette capitale de la Hongrie remplit toutes les conditions pour mener à bien l’investissement. Beaucoup de particuliers sont intéressés par le prix de la m2 qui comprend seulement 1 500 €. Ce coût s’avère très rentable, car il se trouve six fois moins cher que celui de Paris.

C’est pourquoi les gens choisissent la ville pour placer des fonds. De plus, il s’agit d’une région très avantageuse tant au niveau de la situation géographique que des différentes attractions. Il est alors évident que Budapest constitue l’endroit idéal pour construire un capital.

De toute manière, les atouts fiscaux sont énormes. L’impôt prend seulement 15 % du rendement des acteurs du démembrement immobilier. Ce profit fait le bonheur des hommes d’affaires pour économiser leur argent à d’autres secteurs.

D’autant plus que le bénéfice au niveau de la location se trouve très fructueux par rapport aux autres pays.

investir en Europe

investir en Europe : Varsovie

Depuis 2014, les experts affirment que le nombre de transactions dans le domaine de l’immobilier a connu une hausse considérable. À souligner que les bailleurs étrangers dominent surtout le marché. La participation de la Pologne au sein de l’Union européenne a porté ses fruits.

Varsovie a su séduire beaucoup de touristes pour investir notamment en démembrement de propriété. On peut y trouver tout style d’édifice qui a été rénové et mise en cession à 3 900 € le mètre carré. À Varsovie, la municipalité est ouverte à toutes les propositions des bailleurs pour que les deux clans soient gagnant gagnant.

Cette politique incite bon nombre de gens à placer leur argent en démembrement immobilier. Que ces profils utilisent du statut de l’usufruitier ou de la nue-propriété, la banque ne fait pas de différence entre  les habitants locaux et les étrangers pour financer leur projet. Actuellement, il existe plusieurs négociations en cours qui s’avèrent prometteuses dans cette ville au niveau de ce type d’investissement.