Achats de parts de SCPI à crédit

Achat de  SCPI à crédit comporte plusieurs avantages non négligeables. Comme certaines personnes le disent, il faut s’endetter pour s’enrichir. En effet, un tel investissement permet de bénéficier de l’effet de levier du crédit. Cerise sur le gâteau, le taux d’intérêt des emprunts immobiliers sont toujours bas par rapport à ceux des autres pays européens.

Celui-ci se situe entre 3,60 %et 0,89 % en France. Qui peut souscrire des parts de SCPI à crédit ? Et quels sont les différents types de crédit immobilier proposé par les banques ? Les réponses sont à découvrir dans cet article.

Achat de SCPI à crédit

Qui peut souscrire des parts de SCPI à crédit ?

De manière générale, tout le monde peut financer l’acquisition des parts de SCPI (société civile de placement immobilier) à l’aide d’un emprunt immobilier. Le plus difficile serait de convaincre un établissement de crédit à adhérer à son projet d’investissement.

Dans tous les cas, les organismes prêteurs vérifient toujours la capacité d’endettement de leurs clients avant de leur accorder un prêt immobilier. En pratique, le taux d’endettement du demandeur doit être inférieur à 33 % de ses revenus, sinon l’établissement serait dans l’obligation de refuser son dossier.

En tout cas, grâce à leur statut, les clients privilégiés des banques obtiennent toujours ce qu’ils demandent. Malheureusement, tout le monde ne peut pas devenir VIP (very important people) dans une banque, il faudrait posséder une grande fortune pour s’offrir ce luxe.

QUI PEUT SOUSCRIRE DES PARTS DE SCPI À CRÉDIT

Quoi qu’il en soit, le prix de souscription d’une SCPI reste raisonnable, contrairement à l’investissement locatif ou l’acquisition d’une résidence principale. Normalement, le montant minimum de souscription se situe entre 1 000 et 5 000 pour les nouveaux associés. Il existe d’ailleurs des SCPI qui proposent un ticket d’entrée inférieur à 200 €.

Les différents types de crédit immobiliers proposés par les banques

Lorsqu’un particulier ou un professionnel décide d’acheter des parts SCPI à crédit, il doit choisir la solution de financement adaptée à son objectif personnel. Il peut par exemple souscrire un crédit amortissable, c’est d’ailleurs le plus fréquemment utilisé par les porteurs de projet.

Dans ce cas, la somme empruntée sera remboursée par mensualité constante pendant toute la durée du prêt. Il y aura, bien entendu, une évolution du dosage entre la proportion d’intérêts et de capital chaque mois. Dans l’hypothèse où le souscripteur décide d’emprunter une somme inférieure à 75 000 €, il peut souscrire un crédit à la consommation.

La bonne nouvelle c’est que le délai d’obtention du prêt est plus court. Par contre, son coût reste élevé. Dans tous les cas, il est important de négocier le crédit à consommation, sinon la rentabilité du placement risque d’être dégradée. Quoi qu’il en soit, l’épargnant peut toujours déduire les intérêts d’emprunt de son prêt. Si le souscripteur de parts de SCPI souhaite financer son projet d’investissement à l’aide d’un crédit in fine, les intérêts d’emprunt seront entièrement remboursés jusqu’à la fin du crédit.

Les gros contribuables ont tout intérêt à souscrire ce type de prêt afin de bénéficier d’une réduction d’impôt. Pour cela, il doit déduire les intérêts du revenu imposable. Dans tous les cas, il est important de définir son profil d’investisseur ainsi que son horizon d’investissement avant de demander un prêt immobilier à son banquier. Ensuite, il ne reste plus qu’à convaincre son banquier.