Carte à débit immédiat ou différé?

Carte à débit différé, Ayant encore lu récemment différents avis sur ce sujet.
Ayant fini mon bilan 2013 et la définition de mes objectifs 2014, et n’étant pas vraiment d’accord avec les conseils que j’ai encore lu récemment, je me permet de donner mon avis.

Quand on parle de cartes de payement et de budget, le conseil revenant régulièrement est de prendre une carte à débit immédiat.

Je suis personnellement adepte du débit différé. Ce type de carte me permet de gérer facilement mon compte en banque. Comment cela est ce possible?

Le choix d’un débit immédiat ou différé est souvent compliqué, et chaque type de carte n’est pas adapté à tout le monde.

Les 2 types de contrats ont leurs avantages et leurs inconvénients.

Carte à débit immédiat
La gamme des cartes à débit immédiat se décomposent en deux types distincts.

  • Les premières cartes, souvent moins onéreuses, permet de ne pas dépenser plus que le compte le permet : comme pour les forfaits téléphoniques bloqués, cette carte bloque les dépenses si le solde ne permet pas d’honorer le montant : ce sont les cartes à autorisation systématique. Ces cartes conviennent particulièrement aux personnes à tendance dépensières qui veulent se contraindre à limiter leurs dépenses. Elles sont aussi souvent proposés aux étudiants pour leurs éviter des déboires (et probablement aussi en partie pour rassurer leurs parents… 😉 ).

 

  • Les autres cartes n’interrogent pas le compte, il est ainsi possible que  le compte finisse dans le rouge.

Avec la carte à débit immédiat, le compte est impacté immédiatement, la dépense effectuée est ainsi visible et effective immédiatement  (dans la réalité, il faut parfois quelques jours, mais là c’est du pinaillage! 😉 ).

Les cartes à débit immédiat sont vendues moins cher par les banques.

Cet argument du coût ne vaut pas dans toutes les banques. Dans le cas de ma banque (je décris ici les raisons qui font que c’est ma banque), les cartes sont gratuites, en débit immédiat ou différé.
La question du choix n’est donc plus effectués sur le prix (comme traditionnellement) mais sur l’utilité.

Carte à débit différé

Dans mon cas, la carte à débit différé s’est révélé être un allié précieux dans la gestion courante.

En effet, n’étant ni ma femme, ni moi, débit immédiat ou différéde gros dépensiers, nous n’avons pas l’habitude de faire chauffer la carte bleue juste par envie.

Ce point est à mon sens le pré-requis à l’utilisation du débit différé. J’insiste bien sur ce point, car un débit différé avec une tendance à dépenser risque de se révéler problématique rapidement. (au moment du payement différé pour être précis! 😉 )

Une fois ce pré-requis validé, on constate, que dans la durée les dépenses restent assez récurrentes : la nourriture, l’essence, quelques extras, … au final les dépenses sont dans une même fourchette d’un mois sur l’autre.

A partir de ce constat, je trouvais un peu dommage d’avoir, dans la cadre d’une carte à débit immédiat, un mois d’avance dormant sur le compte et se réduisant petit à petit.

Grâce au débit différé, les dépenses sont payés en fin de mois (dans mon cas, au début du mois suivant), ce mois de dépense d’avance est déplacé vers un livret, où il travaille pour soi.

Ainsi grâce au débit différé, j’ai des intérêts sur l’argent que je dépense dans le mois. Même si les sommes sont faibles, le principe est plutôt sympa, non?

Le second avantage de ce système

De mon point de vue, est la tranquillité d’esprit.

Avec un débit immédiat, en cas de dépense importante et inattendu. (Par exemple panne de voiture) Outre la résolution du problème, il fallait penser à alimenter le compte de la dépense à venir.débit immédiat ou différé

L’avantage avec le débit différé, c’est que dans ce genre de situation, la dépense arrive ultérieurement, il est donc bien plus aisé de se concentrer sur la résolution du problème et puis en fin de mois seulement mettre la somme correspondante sur le compte.

Bien entendu ce fonctionnement s’accompagne obligatoirement d’une épargne de précaution. Pour notre foyer, ce principe marche particulièrement bien avec 2 cartes à débit différés sur un compte joint.

Donc le débit différé est la solution optimale pour mon fonctionnement.

Voilà la raison pour laquelle, je préfère attendre de connaître suffisamment mon interlocuteur avant de préconiser un type de carte par rapport à un autre. Et dans votre cas qu’avez vous choisi? Et surtout, pour quelle raison ?