Investissements, résultat sur 2013

Je réitère l’exercice de l’année passé concernant les revenus passifs reçu sur 2013.

J’en profiterai pour voir si mes prédictions de l’année dernière ont été atteinte (sur les résultats investissements).

Afin de mesurer l’évolution des résultats investissements, je rappellerai les résultats des années précédentes.

Petit changement par rapport à l’année passé, un nouveau type d’assurance vie apparaît : la gestion sous mandat.

Ce choix peux paraître inhabituel au vu de ma façon de gérer. Afin de ne pas rallonger cet article, j’exposerai les raisons de mon choix dans un autre article. :)

résultats investissements

Maintenant voyons le détail :
Revenus par type
Par revenu, j’entends ce qui est reçu sur le compte.
résultats investissements

Exception faite des assurance vie

 

où j’indique la plus ou moins value. On remarque rapidement que les assurances vie représente presque 2 tiers des gains. Logique au vu de l’importance de ce placement. Importance diminuant suite aux investissements successifs réalisés durant l’année.

 

Évolution de 2011 à 2013
résultats investissements

On voit dans ce graphique que la plupart des revenus du capital ont évolué dans le temps.

Avec pour certains une énorme différence d’une année à l’autre.

 

 

Maintenant expliquons les résultats investissements :

  • Actions :
      • La baisse du rendement en 2012 était la conséquence d’un choix d’un essai ayant fortement distribué au début et ayant chuté ensuite. Une décision pas optimale à terme.
      • En 2013, comme le montre le graphique, les revenus ont diminué. Pourtant suite à mes investissements, les dividendes reçus ont augmenté de 9%. Le différentiel porte sur une petite nouveauté fiscale 2013 : l’acompte fiscal sur les dividendes, qui rajoute une taxation à la source de 21%. Quand à demander l’exonération, étant investi en majorité en nominatif pur, il faudrait un courrier par entreprise investi pour m’en exonérer !
  • SCPI :
      • En 2011, certains investissements étaient trop récents pour avoir produit sur l’année entière d’où la différence
      • En 2012 et 2013, pas de nouveau investissement en direct. Donc rendement constant.
      • Pour 2013, une légère diminution des rendements des SCPI est à signaler. Conséquence des loyers orientés plutôt à la baisse sur l’ensemble du marché.
  • Groupements Forestiers (GF) :résultats investissements
      • Pas de nouveau investissement, mais le placement est par nature variable.
  • Assurance Vie
      • Les fonds euros ont été investi sur la totalité de l’année en 2012 et 2013. La diminution du revenu est la conséquence de la baisse du rendement des fonds euros. (cumulé à une légère baisse des sommes sur les fonds euros)
      • Les fonds en Unités de Compte quand à elle se porte parfaitement bien! La reprise en 2012 est confirmé en 2013.

Maintenant place à l’exercice le plus compliqué

Mais à mon sens le plus intéressant!
En fonction des objectifs de l’année, essayer de prévoir les variations à venir.

  • Actions :
    • Je crains une augmentation de la fiscalité, en particulier sur les prélèvements sociaux (CSG-RDS) qui aura un impact non négligeable sur le rendement.
    • Second point négatif, certaines entreprises que je possède ont diminué les dividendes versés. Ce qui est une bonne nouvelle en soi aura également un impact sur les revenus reçus.
    • Néanmoins, des investissement sont prévus sur 2014, ce qui devrait augmenter les revenus.
    • Donc au final, je vise une légère augmentation sur 2014.
  • SCPI :  les loyers risquent encore de diminuer très légèrement pour des raisons similaires à 2013.
  • Groupement forestier : revenu imprévisible, donc je ne m’avance pas.
  • Assurance vie : Sur les fonds euros et UC, je m’attends à une année plutôt moyenne, en deçà des 2 dernières années.

résultats investissements

Finalement, les revenus passifs ont peu évolué par rapport à l’année passé, et quand c’est le cas, les raisons sont externes. Néanmoins, seuls les investissements directs sont ici pris en compte, les investissements à crédit dans l’immobilier ne sont pas comptabilisés.

Pour revenir sur les annonces faites en 2012, celle-ci ont été en grande partie atteinte :
– Au niveau des actions, les revenus ont bien augmentés en 2013 (de 9%), même si dorénavant, une partie de la taxation sur le revenu est prélevé à la source.
Pour les SCPI, un maintien des loyers, même si une légère diminution est présente.
Par contre je me suis raté sur :
Les fonds euros, dont le rendement a diminué sur 2013.
– Les groupements forestiers, pour lequel je n’avais pas pris suffisamment en compte l’irrégularité des revenus.

Voilà, à l’année prochaine pour voir l’évolution de tout ces investissements !