Qu’est-ce que c’est qu’une SCPI Pinel ?

Il est possible de bénéficier d’une réduction d’impôt valable dès la 1re année de souscription en investissant dans des parts de SCPI fiscales Pinel. En tout cas, c’est une excellente nouvelle pour les gros contribuables français. Pour rappel, le dispositif de défiscalisation de la Loi Pinel a été prolongé jusqu’au 31 décembre 2021. En d’autres termes, les investisseurs peuvent toujours souscrire des parts de SCPI Pinel dans les années à venir.

SCPI Pinel

Les SCPI Pinel s’adressent aux gros contribuables

En général, les SCPI (sociétés civiles de placement immobilier) se divisent en trois catégories bien distinctes : les SCPI de rendement, les SCPI fiscales et les SCPI de revalorisation.

Dans le premier cas, les porteurs de parts perçoivent un revenu régulier (dividende) chaque trimestre, le montant de cette rente dépend du montant du capital investi. Ceux qui souhaitent bénéficier d’une réduction d’impôt sur leurs revenus à hauteur de 21 % du montant de la souscription doivent souscrire des parts de SCPI éligibles à la loi Pinel.

Techniquement, cet avantage fiscal s’étale sur 12 ans permettant au détenteur de parts de réduire son impôt sur le revenu chaque année (1,75 % par an). Ainsi, les SCPI Pinel s’adressent aux gros contribuables (personnes fortement imposées).

Tout comme celui de l’investissement locatif en loi Pinel, il est important de respecter le montant maximum d’investissement de 300 000 € par an et par contribuable pour bénéficier des avantages fiscaux de ce dispositif de défiscalisation.

Qui peut investir dans une SCPI Pinel ?

En général, seuls les contribuables domiciliés fiscalement en France peuvent souscrire des parts de SCPI Pinel. Autrement dit, les investisseurs étrangers ne peuvent pas profiter des avantages fiscaux de ce dispositif de défiscalisation.

Qui peut investir dans une SCPI Pinel 

Comme déjà mentionné, le montant de l’investissement ne doit pas dépasser les 300 000 € par an. L’épargnant doit également conserver ses parts pendant une durée 6, 9 ou 12 ans. En respectant l’une de ces durées d’engagement, le porteur de parts pourra bénéficier d’une réduction d’impôt à hauteur de 12 %, 18 % ou 21 % (selon le montant du capital investi).

Si l’épargnant décide de conserver ses parts pendant 6 ans, le montant de son placement sera plafonné à 36 000 €, 54 000 € pour une durée de détention de 9 ans et 63 000 € pour 12 ans. Contrairement à l’investissement en loi Pinel classique, l’associé d’une SCPI Pinel n’est pas obligé de sélectionner des biens immobiliers neufs éligibles à la loi Pinel, car une société de gestion s’occupe de cette tâche à sa place.

Pourquoi investir dans une SCPI Pinel ?

Outre l’avantage fiscal progressif offert par les SCPI Pinel, cet investissement permet aussi d’accéder indirectement à un patrimoine immobilier neuf qui respecte les normes en vigueur (BBC, RT2012). Le ticket d’entrée reste d’ailleurs faible.

En effet, le prix de souscription d’une SCPI Pinel oscille entre 200 et 5 000 € (selon le montant minimum de souscription proposé par le gestionnaire d’actifs). Les risques locatifs sont mutualisés grâce à la stratégie d’acquisition des SCPI qui consiste à diversifier géographiquement leurs patrimoines immobiliers. Ainsi, la sécurité locative est au rendez-vous.

Certes, le rendement des SCPI Pinel est légèrement faible par rapport à celui des SCPI de rendement (2,7 % contre + 5 %), mais celles-ci proposent un avantage fiscal alléchant (réduction d’impôt sur le revenu pouvant aller jusqu’à 21 %).

Il faut retenir que la gestion locative de l’ensemble des actifs composant le parc immobilier des SCPI Pinel est déléguée à un professionnel. Par contre, les investisseurs ayant choisi d’acheter des parts dans cette catégorie de SCPI doivent payer des frais de gestion en plus du prix de souscription.